emu
Peugeot Motorcycles

Peugeot Triporteurs

In the window: Peugeot Triporteurs

In 1958, after almost 20 years of production, the Trimoteur (that's its real name) was removed from the Peugeot catalog. For many, many years, the "Most economical means of rapid delivery", as defined in a brand advertisement, will play its role as a faithful servant.

Even today, its sympathetic silhouette and its legendary robustness still seduce many amateurs.

It was therefore in 1939 that the first model appeared, the TN53. It is equipped with a two-stroke 100 cc engine, that in fact of the Type 53 moped. In addition to the engine, the Tri borrows from the Type 53 many parts, the frame is obviously different. Given its location behind the body, the engine is equipped with a cooling turbine. With a power of 4CV, fitted with a 3-speed gearbox with tank control, the small 100 easily drives the Tri (which can transport 100 kg of payload) at a speed of 45 km / h.

But what makes Tri Peugeot original and gives it an undeniable advantage over the competition is its steering mechanism. Directly inspired by the brand's automotive models, the front axle with independent wheels and broken axle steering provides incomparable driving comfort. On the bodywork side, the round sheet metal wings frame the wooden body which opens from the front.

After the war, production resumed timidly with a slightly modified model, the TN 54, but it was not until 1949 that the first 125 cm3 version, the TN 55, appeared.

The engine is that of Type 55 mopeds, it develops 4.5 CV of power which now allows the Tri Peugeot to take a load of 150 kg the size of the reinforced tires having been increased (550 x 85) to accept this increase dump. The color goes from gray to putty (with assorted nets…).

The latest version of the Tri Peugeot is presented at the 1954 Motor Show. It is the TN 57.

Always 125 cc of displacement for the engine, but it is especially at the bodywork that major modifications are emerging. The wings give up their curves, they become flat, which improves the loading capacity.

Suddenly, the two small headlights are replaced by a single more powerful headlight.

The Tri is then available in three versions: without box, with wooden box opening from the front or box with lid.



En vitrine: le Triporteur PEUGEOT

En 1958, après presque 20 ans de production, le Trimoteur (c'est son vrai nom) est retiré du catalogue Peugeot. Pendant de très longues années encore, le "Plus économique des moyens de livraison rapides" tel qu'il est défini dans un publicité de la marque, va jouer son rôle de fidèle serviteur.
Aujourd'hui encore, sa silhouette sympathique et sa robustesse légendaire séduisent encore de nombreux amateurs.

C'est donc en 1939 qu'apparaît le premier modèle, le TN53. Il est équipé d'un moteur deux temps de 100 cm3, celui en fait du vélomoteur Type 53. Outre le moteur, le Tri emprunte au Type 53 bon nombre de pièces, le cadre est évidemment différent. Vu son emplacement derrière la caisse, le moteur est équipé d'une turbine de refroidissement. D'une puissance de 4CV, muni d'une boîte à 3 rapports avec commande au réservoir, le petit 100 entraîne sans problème le Tri (qui peut transporter 100 kg de charge utile) à la vitesse de 45 km/h.

Mais ce qui fait l'originalité du Tri Peugeot et lui donne un avantage indéniable sur la concurrence, c'est son mécanisme de direction. Directement inspiré des modèles automobiles de la marque, le train avant à roue indépendantes et direction par essieu brisé procure un confort de conduite incomparable. Côté carrosserie, les ailes rondes en tôle encadrent la caisse en bois qui s'ouvre par devant.

Après la guerre, la production reprend timidement avec un modèle légèrement modifié, le TN 54, mais il faudra attendre 1949 pour voir apparaître la première version 125 cm3, le TN 55.

Le moteur est celui des vélomoteurs du Type 55, il développe 4,5 CV de puissance ce qui permet désormais au Tri Peugeot d'emmener une charge de 150 kg la dimension des pneus renforcés ayant été augmentée (550 x 85) pour accepter ce surcroît de charge. La couleur passe du gris au mastic (avec filets assortis…).


La dernière version du Tri Peugeot est présentée au Salon de 1954. Il s'agit du TN 57.

Toujours 125 cm3 de cylindrée pour la motorisation, mais c'est surtout au niveau de la carrosserie que d'importantes modifications voient le jour. Les ailes abandonnent leur rondeurs, elles deviennent plates, ce qui améliore la capacité de chargement.
Du coup, les deux petits phares sont remplacés par un phare unique plus puissant.

Le Tri est alors disponible en trois versions : sans caisse, avec caisse en bois ouvrant par l'avant ou caisse avec couvercle.

     Fiche technique:
Moteur Monocylindre deux temps Embrayage Multidisque à ressort
Alésage x course 51 x 60 mm Allumage Volant SAFI SSY 40 W
Cylindrée 125 cm3 Pneus 550 x 85
Boîte de vitesses 3 rapports au réservoir Largeur 1,15 m
Puissance 4,5CV à 4000 tr/mn Longueur 2,35 m
Carburateur Gurtner RN 17 Poids a vide 120 kg




Le Tri TM 57 de JM Lhomme
Avant / Après


If you have a query or information about French motocyclettes please contact us

Phil Aynsley Photography
Phil Aynsley Photography
Thousands of quality photographs featuring Ducati, Moto Guzzi, MV Agusta and numerous other marques. An index to many of the amazing galleries on his site is available here:
Phil Aynsley's Motorcycle Photos